PRIMES SUVA | À nouveau exceptionnellement basses en 2023

17.08.2022 / NEWS

En 2021, deuxième année de pandémie de coronavirus, le nombre d’accidents déclarés est reparti à la hausse, sans toutefois retrouver le niveau d’avant la pandémie (2019). Sous l’effet d’une évolution favorable des risques et grâce au reversement de produits excédentaires du capital et de fonds de compensation, les primes seront à nouveau extrêmement basses en 2023.

Au cours de la deuxième année de pandémie, les restrictions imposées par les autorités concernant le monde du travail et les activités de loisirs se sont assouplies par rapport à 2020. Il en est résulté, à quelques exceptions près, une recrudescence des accidents et donc une progression des coûts dans la plupart des branches.

L’année 2021­ n’est par conséquent plus marquée par aucun effet exceptionnel lié au Covid-19. Il sera néanmoins procédé à des ­reversements extraordinaires.

Excédents de produits du capital

Grâce à une bonne année boursière 2021, la Suva a réalisé des produits du capital qui ont généré des excédents. Le Conseil de la Suva a décidé que les personnes assurées bénéficieront d’un reversement de 824 millions de francs.

Dans l’assurance contre les accidents professionnels et non professionnels (AAP/AANP), cela correspond à un reversement à hauteur de 20 % des primes nettes pour toutes les classes tarifaires.

Excédents de fonds de compensation

Le nombre de nouvelles rentes d’invalidité de la Suva allouées a diminué en 2021. La tendance positive qui perdure déjà depuis quelques années concernant l’évolution du risque a diverses causes.

Elle permet à la Suva de dissoudre des provisions techniques qui ne sont plus nécessaires et de les restituer sous la forme de primes plus basses.

Tous les détails

Pour en savoir plus sur les taux de prime 2023, consulter la fiche «Évolution des primes en 2023. Classe 71A» de la Suva.

Lire la fiche Suva