Présentation de la Formation pratique (FPra)

INSOS Suisse a créé la Formation pratique (FPra) selon INSOS en août 2007. Il s’agit de la première formation professionnelle standardisée et institutionnalisée pour les jeunes en situation de handicap. En créant la FPra, INSOS Suisse a comblé une lacune dans le système fédéral de la formation professionnelle.

Offre à bas seuil et individualisée

Cette offre de formation professionnelle à seuil bas et ajustée aux compétences individuelles s’adresse aux adolescents et jeunes adultes qui ne sont donc pas en mesure de répondre aux exigences d’une formation professionnelle initiale avec attestation professionnelle fédérale (AFP). La FPra leur donne une perspective d’avenir et augmente leurs chances d’intégration dans le premier marché du travail. 

1200 jeunes, 50 orientations professionnelles

Le statistiques de 2016 montrent que 170 institutions INSOS proposent des places de formation FPra. Elles forment chaque année environ 1’200 jeunes en situation de handicap. Les jeunes peuvent choisir parmi plus de 50 orientations professionnelles.

30-40% de ces jeunes ont un débouché dans le premier marché du travail.

Bilan individuel de compétences

Afin d’améliorer la reconnaissance de la FPra dans les associations de branches, INSOS Suisse a créé des bilans individuels de compétences. Elaborés en partenariat avec des représentants de l’organisation du travail, ces bilans, partiellement standardisés, documentent les capacités personnelles des titulaires d’une FPra.
Plus sur les bilans individuels de compétences (en allemand)

Etude sur l'intégration

En 2014, une étude montre que la FPra est une condition de base pour l’intégration professionnelle, mais qu’il faut également d’autres éléments pour assurer le succès de cette intégration professionnelle. Les intégrations professionnelles réussies se distinguent par un accompagnement sur le long terme et une transition progressive vers le marché régulier du travail, permettant des solutions individuelles et une alternance flexible de phases, respectivement, avec et sans soutien.
Cette étude a été réalisée par la Haute école de travail social de la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse et la Haute école intercantonale de pédagogie curative (HfH) et a été soutenue et accompagnée par INSOS Suisse.